top of page

AEW Big Business du 13/03/24


Dynamite débute avec l'arrivée d'une personne mystérieuse. Également présente, le président de Stardom.



Mercedes Mone ne perd pas de temps pour se faire remarquer.

Les fans présents scandent avec enthousiasme "CEO". "Boston, je suis chez moi", seront-elles des paroles emblématiques pour une brillante carrière ou un autre CM Punk ? Elle semble reconnaissante. Elle tente le "cheap pop" en évoquant Eddie Guerrero. Puis elle prend crédit pour la Révolution des femmes à la WWE sans la nommer. En résumé, aucun coup facile n'a été donné. Elle s'est également mise en tenue de catch pour aucune raison apparente. Elle aurait pu rester dans son manteau de fourrure.

Pas sûr de l'ouverture avec ce match. Les deux ont eu quelques matchs décents par le passé, donc il a le potentiel d'être bon. Je ne vois simplement pas Wardlow arracher la ceinture à Joe. La chance de prendre la ceinture à Joe était à Revolution. Wardlow a attaqué Samoa Joe avant le coup d'envoi. Wardlow avait l'avantage au début mais Joe a réussi à s'en sortir. Après avoir renversé Joe d'un suplex depuis la corde, Wardlow a fait un moonsault. L'agilité de ces "grands hommes" est impressionnante. Wardlow ne permet pas à Joe de s'en sortir. Un bon choix puisque Samoa Joe fait ça depuis des années. Joe obtient un compte de deux sur un powerslam. Excalibur prétend que Samoa Joe tentait un Muscle Buster alors qu'il n'en était clairement pas question. Joe a bloqué le dropping knee de Wardlow. Joe esquive ensuite un senton. Joe attrape Wardlow dans le Rear Naked Choke. Wardlow manque de peu les cordes mais tombe en arrière pour permettre à Joe de remporter la victoire par soumission.


Swerve fait alors irruption sur le ring. Il a mis hors de combat la sécurité pour se frayer un chemin jusqu'au ring. Joe quitte le ring alors que Swerve y entre.


L'Elite est en coulisses avec Alex Marvez. Les Young Bucks lui demandent de respecter Okada et d'utiliser son nom complet. Okada conclut la promo en demandant à Marvez de chanter Joyeux Anniversaire à Matthew.


C'est probablement le match le plus excitant de la soirée pour moi. Darby contre Jay White est un bon deuxième choix. Okada juste devant les deux autres. L'action de Matthew Jackson lançant la musique d'Okada avec une pièce est un ajout cool à l'entrée. Matthew et Eddie commencent le match après un faux départ d'Okada. Matthew Jackson a tenté d'avoir un "fist bump" d'Eddie mais s'est fait gifler à la place. Pac entre en jeu. La même chose s'est produite avec Pac. Je ne sais pas pourquoi Pac était parti si longtemps mais il a l'air en forme. Penta habillé tout en rouge affronte Nick Jackson. Penta et Pac semblent n'avoir pas perdu leur complicité malgré l'absence de Pac. Eddie et Okada sont maintenant les hommes légaux. Ils commencent à échanger des coups. Okada offre son premier drop kick magnifique en tant que lutteur de l'AEW. Okada et les Young Bucks ont déjà montré des manœuvres en équipe. Ils posent ensemble et cela aurait dû être un plan élargi. C'est la pose qu'Okada adopterait et qui serait agrandie à la NJPW. Cette nouvelle version de The Elite attaque Eddie Kingston. Eddie cherche à faire le hot tag. Eddie réussit enfin à faire le hot tag après un belly to belly. Penta affronte toute l'opposition. Pac est marqué pour maintenir l'élan. Dives stéréo de Penta et Pac. L'Elite l'emporte après un coup bas et un Rainmaker.


Will Ospreay a du temps pour promouvoir son match contre Danielson à Dynasty. Tony Schiavone complimente Ospreay pour son incroyable travail. Ospreay commence en disant qu'il voulait simplement suivre les traces du travail de Bryan Danielson. Will décrit le Tiger Driver 91 et dit qu'il fait tomber son adversaire sur ses fesses. Certainement une signification différente aux États-Unis par rapport au Royaume-Uni. À part ça, Will parle de son adversaire, Bruv.


 

Un temps limite de 20 minutes pour ce match, allez. Ils ont donné un temps limite plus long à Wardlow et Joe. Darby est tout enveloppé, montrant toujours les effets de son match à Revolution. En enlevant sa veste, on peut voir la longue balafre causée par le verre qui dépasse sous les bandages. Jay White a l'avantage, mais c'était à prévoir dans un match de Darby Allin. White enfonce son épaule dans le ventre de Darby alors que celui-ci est dans le coin. Darby commence à riposter mais à chaque attaque, il semble se faire mal au dos. Darby envoie White dans la barrière de sécurité. Jay White en profite pour supléxer Darby sur une chaise. Darby saute par-dessus les marches alors que Jay White le lance dedans mais en sautant, il bascule et atterrit sur le dos. Jay White continue de travailler sur le dos de Darby Allin. Même le fait de le pinner met de la pression sur ses points de suture. Cela ne fait peut-être pas mal mais c'est inconfortable. Darby commence à monter une contre-attaque. Jay White met fin à tout ça en tirant les jambes de Darby sous lui sur la corde supérieure. Jay White manque un Stinger Splash. Darby fait son flip over stunner. Darby obtient un compte de deux avec un dernier souper. Scorpion Death Drop après une contre-attaque. Darby parvient à obtenir un compte de deux avec ça. Darby rate un Coffin Drop sur le tablier. On peut voir où il a essayé de se positionner pour ne pas toucher les points de suture. Jay White gagne avec un Bladerunner peu de temps après. C'est probablement la meilleure décision de réservation puisque Darby prend un peu de temps libre. Les Gunns attaquent Darby après le match. Cela met en place un départ pour blessure. Les Acclaimed sauvent Darby, préparant une séparation avec Bang Bang Scissor Gang. Jay White ponctue cela en frappant Daddy Ass avec une chaise. C'était inévitable.


L'équipe de Hook et Jericho a été surnommée LionHook. Jericho n'est pas entré en scène sur la musique Judas. Gates of Agony sortent, donnant l'impression d'un grand match. Bishop Khan porte un masque vraiment cool. Khan et Hook débutent le match. Jericho entre rapidement pour effectuer un double suplex. Leona entre également rapidement pour subir également un double suplex. Gates of Agony prennent le contrôle du match. Leona envoie Jericho depuis le tablier jusqu'au bureau des commentateurs. Excalibur mentionne que Leona ne lutte que depuis 3 ans. Jericho encaisse les coups pour permettre à Hook de faire un énorme hot tag. Jericho donne un gros coup de pied et ensuite un Lionsault à Khan. Cela lui permet de faire le tag avec Hook. Jericho a presque du mal avec une double descente du haut de la corde. Hook semble à peine réussir un German suplex sur Leona. Gates of Agony signalent leur finisher mais Hook s'échappe dans un Redrum. Redrum Liontamer pendant une petite seconde jusqu'à ce que Jericho doive repousser Leona du tablier. Bishop Khan tape sur Hook. LionHook remporte la victoire.


Il reste dix minutes de diffusion avec une limite de vingt minutes. Ce match semble principalement concerner Willow et Mercedes. Willow utilise rapidement sa puissance et sa taille pour dominer Riho. Riho montre sa vitesse pour contrer et réussir des mouvements. Il est difficile pour moi de m'intéresser beaucoup à ce match. Les deux femmes sont talentueuses mais l'histoire principale ne les concerne pas l'une contre l'autre. Riho parvient à obtenir une chute proche sur Willow Nightingale. Riho inverse un Doctor Bomb. Willow esquive un double stomp. Willow attaque ensuite et manque de peu de faire sortir Riho du ring. Riho parvient à se remettre suffisamment pour faire tomber Willow et réussir les double stomps. Willow remporte la victoire avec un Dr. Bomb.

 

Les lumières s'éteignent. Julia Hart apparaît et Sky Blue attaque par derrière. Les fans chantent pour que Mercedes Moné sorte. Sa musique retentit. Mercedes change de tenue. Moné élimine la championne TBS et Skye Blue.

 

Ce soir a été décevant. Tony Khan avait dit que cela serait historique mais ce ne fut pas le cas. Mercedes Moné pour certains est une grosse signature mais comment se compare-t-elle à Okada et Ospreay ces dernières semaines ? Elle ne se compare pas. La semaine prochaine semble prometteuse. Okada contre Eddie pour le titre Continental selon les règles continentales. Match "I Quit" entre Copeland et Christian. Hook contre Jericho. Comment une seule carte pourrait-elle ne pas être incroyable ?


Besoin de plus de Real Rasslin ?http://linktr.ee/realrasslin_france

 

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page